Traitement hyperhidrose

Traitement hyperhidrose : Comment soigner la transpiration excessive

Le corps humain, produit en moyenne 0,5 litre de sueur par jour en dehors des efforts physiques particuliers ou les expositions à la chaleur qui augmentent la température du corps de même que la nervosité.

Cependant, la transpiration est plus importante voire très gênante chez certaines personnes et dont les répercussions sont importante sur la santé. En effet, l’hyperhidrose entraîne des pathologies favorisées par une forte transpiration telle que les mycoses ou les verrues.

Pour que la température interne du corps soit abaissée, le corps va produire de la sueur qui va le rafraîchit. Cependant, un tel phénomène normal est parfois amplifié. Ainsi, on parle d’une hyperhidrose primaire ou secondaire qui implique tout le corps humain.

Hyperhidrose, de quoi s’agit-il?

La «transpiration excessive», consiste en un trouble qui occasionne une importante transpiration, elle  touche des zones comme les aisselles, mains, pieds ainsi que le visage et la tête et dont la  cause responsable est le plus souvent inconnue ou parfois d’origine héréditaire.

De plus, certaines conditions médicales comme le diabète, ménopause ou le dysfonctionnement thyroïdien sont aussi mises en cause.

Une telle trouble, peut compromettre la qualité de vie, voire des conséquences directes sur la vie.

Injections de Botox, une solution efficace pour le traitement de l’hyperidrose?

Dit la «toxine botulique», il s’agit d’un produit d’injection utilisée en médecine esthétique pour le blocage des muscles responsables de l’apparition des rides d’expression tout en préservant la mobilité du visage.

Il s’agit aussi, d’une technique reconnue pour son efficacité dans le traitement de la transpiration excessive. En effet, les statistiques montrent que 95 % des patients qui souffrent d’une hypersudation des aisselles.

En fait, les injections de Botox demeurent l’unique médicament d’ordonnance approuvé pour traiter de l’hyperhidrose axillaire.

Traitement de l’hyperidrose par le Botox, comment ça marche?

En pratique, il s’agit d’un traitement recommandé en premier lieu pour un patient qui s’aperçoit que les traitements ordinaires n’apportent pas les résultats désirées.

Le médecin esthétique, va administrer à son patient par injection intradermique une faible dose de médicaments à hauteur de 0.1 a 0.2 ml sur la zone affectée en utilisant une très fine aiguille qui sera placée sous la peau pour que l’inconfort soit minime.

Une fois injecté, la toxine botuloque va rendre interférence entre le nerf qui fournit les glandes sudoripares afin de prévenir les glandes de produire la sueur.

Les zones d’injection sont le visage, le cou, les paumes des mains, les pieds ou les aisselles en faisant paralyser d’une façon temporaire les glandes sudoripares responsables de la sueur.

Un tel traitement, fait appel à une répétition de l’injection à 2 ou 3 reprises par an.

Traitement de l’hyperidrose par le Botox, résultat.

Lors de la première semaine qui suit le traitement, une remarquable diminution de la transpiration dans les zones de traitement est observée avec une nette amélioration graduelle d’une semaine à l’autre avec une durabilité de 6 à 7 mois à l’ordre de 87% en termes de réduction de la production de sueur qui serait réduite à 95% chez certains patients.

Leave a Comment

(0 commentaires)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *