rotation protheses mammaires

Comment corriger le risque de rotation des prothèses mammaires ?

L’augmentation mammaire par prothèses anatomiques, peut produire certaines complications postopératoires qui sont réellement limitées. La rotation des prothèses mammaires dans les seins est l’un des risques qui pourraient survenir après la chirurgie d’augmentation mammaire.

 

Rotation des prothèses mammaires

On distingue deux sortes de prothèses mammaires ; les prothèses rondes et les prothèses anatomiques, la plupart des femmes optent pour le dernier type de prothèse vu qu’il leurs offre des résultats naturels.

Cependant, ces prothèses anatomiques peuvent tourner dans le sein en modifiant sa forme, ce qui exige une autre intervention chirurgicale pour corriger leur positionnement.

Dans la deuxième opération le chirurgien remplace les prothèses anatomiques par d’autres prothèses rondes pour prévenir le risque d’une autre rotation.

Les implants mammaires ronds ont une forme sphérique, offrant l’avantage de ne pas changer la forme des seins même dans le cas de la rotation.

 

Correction de la rotation des implants mammaires

Il faut retirer la prothèse anatomique, corriger la capsule qui s’est formé autour, et la remplacer par une prothèse ronde ou  prothèses mammaires anatomiques recouvertes de polyuréthane.

 

Comment réduire les complications après la chirurgie d’augmentation mammaire

Aujourd’hui les techniques utilisées dans la chirurgie d’augmentation mammaire, se sont développées considérablement, et les risques postopératoires sont réduits.

Pour réduire les complications postopératoires, le patient doit confier l’opération d’augmentation mammaire à un chirurgien qualifié et expérimenté.

A part le choix du chirurgien, la patiente doit respecter les précautions avant la chirurgie mammaire, comme l’interruption de la prise de l’aspirine, les contraceptifs oraux, et l’arrêt du tabac.

Interrompre la prise de l’aspirine prévient les risques d’hémorragie, également arrêter de prendre des contraceptifs oraux limite les risques thromboemboliques.

La contention postopératoire est très importante pour obtenir un bon résultat et aussi minimiser les risques postopératoires, le port d’un soutien-gorge équipé par un conteneur au pôle supérieur est obligatoire.

Le soutien de contention doit être porté pendant les 15 jours qui suivent la chirurgie d’augmentation mammaire par prothèses.

En outre, la patiente ayant subi une augmentation mammaire avec implants, doit respecter la période de repos indiqué par son chirurgien, dans le but de prévenir la rotation des implants mammaires.

Comme il est important de subir un drainage de la loge pour minimiser la survenue d’un liquide et renforcer l’adhérence de la texture de la prothèse mammaire anatomique.

Ces conseils restent valables pour les implants anatomiques gonflables (remplis de sérum physiologique) aussi bien que les implants en gel cohésif, même si les gels cohésifs sont plus recommandés par les praticiens.

 

 

 

 

 

Leave a Comment

(0 commentaires)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *