Technique Lasik pour la chirurgie des yeux :  Qu’est-ce que c’est ?

La chirurgie des yeux par Lasik est destinée à réparer les anomalies de réfraction de la cornée, que ce soit la myopie, l’astigmatisme ou l’hypermétropie. Le but étant d’améliorer la focalisation des images au niveau de la rétine. Le Lasik n’entraîne aucune douleur post-opératoires. Le délai entre l’opération de chaque œil est ainsi raccourci et peut être inférieur à une semaine.

Chirurgie Lasik : Pour qui ?

Pour élire un patient à la chirurgie Lasik, le chirurgien va déterminer si l’intervention est possible.  Pour cela, il doit donc établir pour chaque candidat un bilan préopératoire ainsi qu’un entretien médical.

Le bilan préopératoire :

Il est destiné à permettre au chirurgien de savoir si l’œil du patient présente des caractéristiques pouvant favoriser la survenue de certains effets secondaires. Plusieurs examens peuvent être effectués (topographie cornéenne, mesure de l’épaisseur de la cornée, mesure ORA…

L’entretien médical :

L’entretien médical est nécessaire afin que le chirurgien puisse détecter les éventuelles contre-indications à cette chirurgie (pathologie ophtalmologique ou autre, antécédent chirurgical…). Il permet aussi de connaître les attentes du patient.

lasik Tunisie

Le Lasik : Dans quels cas

 

Le Lasik pour corriger la myopie

Dans le cas de la myopie, le Lasik consiste à soulever une très fine lamelle de la cornée appelée volet et à enlever une couche dont l’épaisseur est fonction de la myopie à corriger. Ces deux étapes peuvent être réalisées au moyen de deux lasers successifs, le laser femtosecondes puis l’Excimer. Réservée aux personnes dont la myopie n’est plus évolutive, elle est donc contre-indiquée chez les moins de 20 ans, mais particulièrement bénéfique pour les personnes âgées de 20 à 40 ans.

Comme pour toute intervention chirurgicale, les indications doivent toutefois être bien posées sous peine de voir apparaître des complications fonctionnelles comme une perte de la qualité de la vision, voire une perte de la vision elle-même.  “On opère des myopes entre -1 et -8 dioptries. Entre -8 et -10, on peut encore opérer si la cornée est épaisse. Au-delà de -10, la cornée serait trop affinée, ce qui entraînerait un risque d’instabilité du tissu cornéen, laquelle conduirait à une perte de la vision”, explique-t-il.

Le Lasik pour corriger l’hypermétropie et l’astigmatisme

Les hypermétropes dont l’anomalie est comprise entre +1 et +4 dioptries peuvent aussi être opérés au Lasik, mais au-delà de +5 dioptries, le résultat est instable, la cornée devient trop bombée et la qualité de la vision n’est pas du tout satisfaisante. Enfin, cette technique s’applique désormais très bien aux personnes astigmates, les chirurgiens pouvant intervenir jusqu’à 6 dioptries de différence entre les deux méridiens.

devis gratuit cosmetic tour

Les avantages et les inconvénients du Lasik

La technique du Lasik est fortement plébiscitée pour les performances visuelles, la correction, l’indépendance, la liberté et l’impact sur l’image de soi qu’elle apporte, la procédure s’accompagne toutefois de deux inconvénients majeurs :

  • La persistance de parasites visuels (sorte de halo autour d’un point lumineux) qui troublent la conduite nocturne
  • Une sécheresse oculaire inconfortable qui régresse en quelques mois

Les contre-indications à la chirurgie Lasik

Parmi les contre-indications au Lasik :

  • Une cornée trop mince (ou qui s’aplatit) peut, en se déformant, modifier la qualité de la vision,
  • Les maladies de la cornée ou de la rétine

Les limites de la technique Lasik

L’intervention par Lasik malgré son taux de satisfaction élevé, connaît quelques limites :

  • Tout d’abord, les résultats ne sont pas forcément définitifs. En effet, la correction du patient évolue naturellement selon son âge et peut rendre le port de lunettes à nouveau nécessaire.
  • IL est impossible de traiter la presbytie d’un œil myope opéré par laser car pour le moment, intervenir 20 ans après une première opération par Lasik n’est pas possible.
  • Pour finir, la nécessité d’avoir encore à porter des lunettes ou des lentilles ne peut être totalement exclue Il peut parfois être nécessaire d’effectuer une seconde intervention sur l’œil opéré pour obtenir la correction souhaitée.
devis gratuit cosmetic tour

PKR : Définition de cette technique de chirurgie réfractive

La photokéractetomie à visée réfractive (PKR) est la technique opératoire la plus utilisée en chirurgie réfractive. L’intervention PKR consiste en un remodelage de la cornée généralement effectué par photoablation à l’aide d’un laser Excimer.
Cette opération chirurgicale a pour objectif de corriger l’amétropie présente chez le patient.
En effet, la modification de la forme de la cornée de l’œil permet d’en modifier la capacité réfractive et ainsi de corriger le trouble visuel.
Dans la plupart des cas, la photokéractectomie intervient sur des cas de myopie ou d’astigmatisme.
L’opération de photokératectomie à visée réfractive se fait en une seule fois sur les deux yeux.

PKR : Pour qui ?

La photokératectomie à visée réfractive s’adresse, aux personnes présentant une amétropie.
Le méthode PKR est souvent le choix du chirurgien en fonction du cas optique particulier de son patient.
Si le Lasik effectue la même action de remodelage de la cornée par laser, l’opération PKR peut en effet être choisie dans certains cas spécifiques à savoir :
– les patients présentant une cornée très fine

  • Les personnes ayant une cornée possédant une anomalie ou une forme irrégulière.
  • La PKR est également recommandée pour les personnes dont la cornée présente un index de résistance biomécanique anormalement bas.

En effet, la technique « tout laser » consistant en une simple photoablation de surface est moins invasive que le Lasik et convient mieux aux personnes présentant une cornée fragile.

PKR : Déroulement de l’intervention

Avant toute intervention de chirurgie réfractive PKR, le patient recevra quelques gouttes oculaires anesthésiantes pour éviter toute sensibilité au niveau de la cornée.
Le chirurgien va pendant une première étape effectuer un pelage de l’épithélium à savoir le tissu constitué de plusieurs couches de cellules qui recouvre le stroma cornéen. L’épithélium est retiré selon deux manières distinctes: manuellement ou par laser.
La première technique consiste en une application d’une solution spécifique sur l’œil pour retirer l’épithélium à l’aide d’une éponge. Elle est essentiellement utilisée en cas de forte amétropie à corriger.
Cette technique est beaucoup  moins utilisée que la suivante qui est  une photoablation par laser technique la plus utilisée de nos jours.
L’épithélium est alors pelé délicatement à l’aide d’un laser Excimer c’est d’ailleurs pour cela que a technique en question est dénommée technique «tout laser».
Ce mode très rapide d’exécution est notamment prérequis pour les opérations de myopie légère.
L’ablation de cette couche superficielle qu’est l’épithélium permet de propulser le laser directement sur la surface de la cornée afin de la remodeler. Une fois l’opération terminée, quelques jours sont nécessaires pour qu’une nouvelle couche d’épithélium repousse sur la cornée.

PKR : Avantages et inconvénients

La PKR permet de corriger des amétropies courantes comme la myopie. Cela va permettre au patient ne plus être contraint de porter des lunettes de vue ou des lentilles de contact. La photokératectomie offre des résultats pérennes et même si elle reste peu conseillée pour la correction de l’hypermétropie, la PKR a des résultats probants sur les cas de myopie et d’astigmatisme. Par ailleurs, ce type d’opération réalisé en ambulatoire et sous anesthésie locale est généralement indolore.
Cependant, la plupart des patients disent ressentir une gêne durant la première journée qui fait suite  à l’opération. La prise d’antalgiques permet d’atténuer cette sensation de brûlure oculaire.
Une lentille de contact spéciale est également posée sur l’œil opéré afin de le protéger durant les heures suivant l’intervention.
Il est à noter que la rémission du patient en cas de PKR est généralement plus longue qu’après une opération au Lasik. Cela s’explique par le temps nécessaire à une repousse de l’épithélium sur la surface cornéenne qui permet la cicatrisation de l’œil.

devis gratuit cosmetic tour